Un festival de musique classique pas comme les autres

Musique à Beauregard est un festival de musique classique pas comme les autres, qui célèbre l’union des personnes et de la musique dans un spectaculaire cadre naturel en plein air au cœur des Aravis. Le festival revient à La Clusaz pour une troisième édition du 16 au 27 juillet, et nous avons donc décidé de rencontrer les organisateurs, Barthélemy et Virginie Allard, pour découvrir les coulisses du festival.


Pourriez-vous me parler un peu de vous, de vos parcours respectifs ?

Virginie et moi avons étudié à Paris, et c’est une opportunité professionnelle qui nous a guidés vers la Haute-Savoie. La Clusaz est la station de notre enfance, nous y avons de merveilleux souvenirs, et c’était donc une évidence d’y ancrer la famille un peu plus. Nous avons quatre enfants, âgés aujourd’hui de 3 à 8 ans. Et nous souhaitions, pour nous retrouver ensemble, trouver un lieu à la fois refuge et havre de paix, hors du temps et des sentiers battus. C’est une vieille ferme de 200 ans, au milieu des alpages du plateau de Beauregard qui a achevé de nous convaincre. Le site était sublime et nous y avons immédiatement vu la possibilité de grandes fêtes musicales.

Êtes-vous vous-mêmes musiciens?

Nous avons un vrai goût pour la musique, classique ou pas. Si nous jouons du piano avec les pieds…. nous espérons que nos enfants seront plus assidus et plus doués ! En attendant nous avons la joie de recevoir très régulièrement des artistes du meilleur niveau, ravis de trouver l’inspiration face au Mont Blanc. C’est une vraie chance de découvrir l’artiste dans l’intimité de ses répétitions et improvisations. Et c’est toujours avec impatience que nous attendons ces week-ends où toute la maison et l’alpage résonnent à mi-chemin entre magie et merveille. Ce sont des moments privilégiés que nous aimons aussi partager avec l’ensemble de nos partenaires et les « Amis de Musique à beauregard », soutiens inconditionnels et mécènes.

De quelle manière est née l’idée du festival Musique à Beauregard, et quelle est la vision derrière un tel évènement?

Nous avons la chance d’habiter ce lieu fantastique et nous avons l’énergie et la volonté de le partager autour de l’absolu esthétique que peut être celui de la musique classique, jouée dans les alpages, au couchant et face au Mont Blanc. Musique à Beauregard est un festival d’altitude et de plein-air, c’est aussi un festival « à la maison ». L’auditoire est invité à partager non seulement un moment musical de la meilleure qualité, mais également un temps fort de convivialité à l’issue de chaque représentation, en présence des artistes. Les formules vont de la simple coupe de champagne à la sortie de l’église à la Clusaz pour le concert d’ouverture, jusqu’au dîner assis organisé avec le concours du groupe PVG et la maison Perrin pour le concert de clôture. Entre les deux, de multiples formules, pique-nique en blanc, ou encore cocktail des montagnes… Nous souhaitons que les gens quittent la maison en ayant assisté à un excellent concert, mais surtout qu’ils aient passé une bonne soirée !

A la différence des scènes habituellement dédiées à la musique classique, le plateau de Beauregard est une scène éphémère, et qui prend tout son sens en fonction des aléas. Nous pensons que la magie, c’est aussi d’être surpris. Par un arc-en-ciel, par la couleur de la roche qui change à mesure que le concert se déroule, par l’élan d’une brise qui vient perturber la partition sur son pupitre, par des biches qui tentent une approche.

Musique à Beauregard, c’est la montagne et la musique autrement. C’est une vraie halte, on prend le temps de savourer !

Pourquoi avoir choisi La Clusaz pour organiser ce festival ?

C’est un choix parfaitement naturel, puisque la Clusaz est l’élue définitive dans nos vies personnelles. Et pourquoi de la musique classique à la Clusaz ? Parce que le projet nous semble juste. D’abord, il est une proposition alternative à tous les événements consacrés jusqu’à présent. En d’autres termes, nous ne prenons la place de personne. Et puis nous souhaitons nous inscrire dans le temps, en totale complémentarité avec les nombreuses initiatives sportives qui font le succès de la Clusaz.

Et ensuite, la musique classique, ce n’est pas l’apanage d’Evian (Rencontres Musicales), de Chamonix (Musilac, CosmoJazz), de Megève (Festival Baroque, Savoy Truffle..), ni encore d’Annecy (Variations Classiques). Sur la carte, il y a comme un vide à combler au cœur des Aravis ! Et nous comptons nous en charger.

J’ai entendu parler d’une centaine de musiciens pour cette seconde édition! Comment avez-vous fait pour recruter autant de participants?

5 scènes différentes et près de 100 musiciens ! Une kyrielle d’artistes comptant parmi les grands noms de la nouvelle génération ! Et sous la direction artistique de Guillaume Vincent, pianiste originaire d’Annecy.

Musique à Beauregard, c’est aussi un orchestre symphonique pour le concert d’ouverture à la Clusaz (Orchestre des Pays de Savoie), une série de randonnées musicales organisées en collaboration avec Lionel Rivière et l’école de musique des Aravis, et enfin une académie sous la direction de Martial Renard et Lionel Rivière, dédiée au chant et dont les stagiaires se produiront sur scène en fin de festival pour présenter le fruit de leur semaine de perfectionnement.

Affectionnez-vous un moment de ce festival en particulier ? Quel événement attendez-vous avec le plus d’impatience ?

J’attends avec impatience de voir débarquer les artistes les uns après les autres, et peupler durant 10 jours nos alpages du plateau de Beauregard. Certains d’entre eux étaient là l’an dernier, et n’auraient manqué pour rien au monde ce nouveau rendez-vous. Excusez du peu, il s’agit en plus de l’émérite famille Casadesus ! C’est aussi la  confiance de nos artistes en général et leur joie de jouer à Beauregard qui nous poussent à poursuivre.

Je n’ai pas d’attente pour un événement plus qu’un autre. Je dirais qu’il y a cette année des fruits et des fleurs de toute sorte. Nous aurons même, comme l’an dernier, le concert dit « le concert pas classique ». A vous de choisir, il suffit de cueillir !!

Le festival ne s’adresse pas seulement aux adultes, avec de nombreux évènements pour le jeune public. Pourriez-vous nous en parler, et nous expliquer l’importance pour vous d’inclure les enfants à votre projet ?

En filigrane de notre programmation, des randonnées musicales, des ateliers musicaux pour les enfants, un concert pour les familles au milieu des alpages. Nous avons quatre enfants. Nous souhaitions que Musique à Beauregard soit aussi une fête pour eux. Il y a donc des activités qui leurs sont complètement dédiés : chasse aux herbes rares et fleurs d’altitude, puis ateliers musicaux à la ferme.
Et l’idée de familles cheminant en musique à travers les alpages me plait énormément. Pour une rencontre au sommet, concertante à travers les vallées !

J’imagine qu’une troisième édition sera au programme de l’été 2019 ?

Bien sûr. Du 18 au 27 juillet 2019 ! Sans oublier notre programmation hors saison, concerts privés et confidentiels dès l’automne et sous la neige, le plateau de Beauregard en musique, rien que pour vous.

D’ici là, nous vous attendons cet été. En spectateurs, mais aussi en bénévoles si le cœur vous en dit !

Détails, programmation et billetterie sur www.musiqueabeauregard.com. Réservation impérative.

Et pour finir quelques questions bonus que nous posons à toutes les personnes que nous interviewons dans les Aravis!

Le meilleur endroit pour skier ?

La Vraille dans le brouillard à la Balme pour les grands, le plateau de Beauregard au soleil pour les petits..

La plus belle vue ?

Depuis chez nous !

Une randonnée favorite pour l’été ?

Traversée du plateau de Beauregard depuis la Croix-Fry jusqu’à la ferme des Corbassières pour le meilleur goûter des Aravis.

Un endroit à ne pas manquer lors d’un séjour dans les Aravis ?

La ferme de Jean Pierre et Françoise Veyrat sur le plateau de Beauregard, pour leurs incroyables reblochons, leurs Tommes fabuleuses et leurs persillés si parfaits.

Votre restaurant préféré dans la région ?

La ferme des Vonezins sur le plateau de Beauregard.

Votre spécialité savoyarde préférée?

Le farcement.

Musique à Beauregard aura lieu à La Clusaz du 19 au 28 juillet. Pour en savoir plus, consulter le programme complet et acheter vos billets, merci de consulter leur site Web.

Et pour d’autres articles passionnants sur l’actualité dans les Aravis, revenez sur LOVOVO.

 

Share this

Écrit par... Andrew

Andrew

Hi, I'm Andrew and I am the Social Media Manager at OVO Network. I live in La Clusaz and love everything about life in the mountains. My favourite things to do are skiing, mountain biking and chilling by Lake Annecy with my little family! - andrew.goodman@ovonetwork.com